Défi numéro un ! Cuire des pâtes dans une navette spatiale.

Notre société va vers une amplification massive des interactions professionnelles en ligne, que ce soit pour gagner du temps, éviter les coûts et les limites spatiales d’une salle ou la propagation d’un virus.

J’ai pratiqué et enseigné de nombreuses années l’hypnose conversationnelle, à Barcelone notamment.

Et il s’avère que cette forme d’hypnose n’a pas toujours fait beaucoup d’émules parce qu’elle est plus discrète, ne génère pas de phénomènes hypnotiques spectaculaires, ne flatte pas l’ego par des démonstrations bluffantes, mais pour qui peut en saisir les rouages et les mécanismes, elle est d’une efficacité redoutable et génère des résultats époustouflants, que ce soit pour générer du changement ou communiquer ce que l’on veut communiquer de la façon la plus pertinente possible à son interlocuteur, qu’il soit devant vous, derrière un écran ou même simplement au téléphone.

Et aujourd’hui, le fait est là, beaucoup de professionnels de tout bord vont devoir passer derrière la caméra pour délivrer leur savoir ou leurs services et apprendre cette forme d’hypnose est s’offrir le passe-partout d’une communication réussie, quelque soit la sphère d’activité .

Comment ne pas perdre la pertinence et l’efficacité du message dans cette nouvelle réalité ? 

Il ne suffit pas de mettre ses plus beaux vêtements et son plus beau sourire pour que le tour soit joué !

Il y a des règles à connaître, des nouveaux codes à intégrer pour que votre interlocuteur virtuel vous suive, vous entende et reçoive pleinement ce qu’il est venu chercher, sous peine qu’il aille le chercher ailleurs ! 

C’est un peu comme si je vous demandais si vous pouvez effectuer vos gestes quotidiens dans la cabine d’une navette spatiale ? 

Croyez-vous que parce que vous savez cuisiner chez vous, vous pourrez le faire sans apprentissage dans un environnement où les lois de la gravité, des espaces et de la proximité sont complètement bouleversés ?

C’est un peu la même chose ! Ça ne s’improvise pas !

Ça s’apprend et l’intégration de ce nouveau mode de communication est la garante à très long terme de votre niveau d’efficacité et vous évitera de perdre votre crédibilité même si vous êtes légitimes dans votre champ d’activité.

Vous pouvez même vous desservir vous-même en ignorant les règles qui régissent une communication virtuelle efficace et être évincé par des concurrents moins légitimes que vous.

C’est pourquoi il m’a paru indispensable de créer une formation en hypnose conversationnelle, qui est une forme d’hypnose très élaborée, très élégante, incroyablement moderne, qui ne se voit pas, mais s’expérimente et a la capacité de créer des changements extraordinaires, si le but de votre activité est de générer du changement.

L’hypnose conversationnelle est l’art de faire passer son message à l’inconscient de l’autre, l’air de rien, que ce soit pour transmettre un enseignement ou obtenir avec éthique son adhésion à un projet.

L’hypnose conversationnelle est très subtile, tout est fluide et naturel, mais pour obtenir ce naturel, il faut une grande maîtrise.

C’est souvent avec une impression d’aisance et de fluidité que les messages les plus fondamentaux peuvent être transmis à l’inconscient de l’autre.

Cette forme d’hypnose me fait penser à une femme du monde dont l’élégance du coeur éclipse la parure, ou à un gentleman, un vrai !

De ces êtres qui maîtrisent les codes, les gestes, qui savent quand il faut dire et quand il faut se taire.

Cette personne ne fait rien de particulier pendant le dîner, en apparence, mais passer la soirée dans son sillage, c’est être touché par la grâce et se sentir après coup, plus extraordinaire, plus grand, inspiré, quelque chose d’indéfinissable flotte dans l’air, ouvre des possibilités.

Et croyez-moi après une telle soirée, aucune personne ne se souvient du prénom de celui ou celle avec qui, pas plus loin que la semaine dernière, elle était heureuse de dîner.

C’est un peu ça !

Délicatesse, intelligence émotionnelle, galanterie et subtilité.

L’hypnose conversationnelle est décidément un galant homme, une femme très raffinée !

Cuire des pâtes dans une navette spatiale, c’est cuire des pâtes et ce n’est pas cuire des pâtes.

C’est autre chose qui fait penser à la même chose. C’est recréer ou créer un talent dans un nouvel environnement mais « l’à peu près » ou l’ignorance des lois de cet environnement ne vous sera pas pardonné.

Imaginez.

Les magiciens des temps modernes ont intégré la cape, le lapin et le chapeau mais même à travers un écran, ils ont la capacité de faire arriver à vous, la colombe du résultat avec la même puissance que si vous étiez à leurs côtés.

Et ça s’apprend, Abracadabra !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager :