A la question : pourquoi ce blog ?

Ma réponse : pour retrouver la capacité et la liberté de repenser sa vie.

Ce blog est un espace de liberté, d’audace, d’idées, qui même s’il ne se veut pas irrévérencieux, se donne quand même le droit d’être insolent, impertinent, de ne pas plaire à tout le monde, et de dire parfois à haute voix ce qui n’est pas pensé tout bas.

A l’heure où les libertés individuelles se réduisent comme peau de chagrin, où tout est mis en œuvre pour que nous pensions tous la même chose, que nous ayons tous les mêmes critères pour rêver nos rêves et appréhender le monde, j’ai envie de lâcher les chevaux de la Porsche.  Si ce blog est une vaste plaine, je vais laisser courir les mots. Une autre cour de récréation pour moi ?

Le surveillant est ligoté à un poteau ?

Peter Pan est-ce que tu es toujours là ?

De l’air, du vent, envie d’ouvrir toutes ces barrières, avant que le principe même de penser sa vie ne se sclérose , engoncé dans des carcans qui viennent d’un extérieur qui ne vise parfois que son engourdissement, l’engourdissement de notre sens critique,
dans le sens le plus noble et philosophique du terme.

Ce blog n’a pas pour vocation de délivrer une vérité absolue sur les sujets abordés.  Les textes proposés ont pour but de partager une vision personnelle et authentique sur différents sujets, ma vérité du moment en quelque sorte, en lien avec mon expérience de vie, nourrie par mon parcours professionnel afin de proposer un éclairage différent, parfois décalé, une piste de réflexion atypique, un peu corrosive parfois, moins pour le plaisir pur des adolescents rebelles et des bad boys d’être provocants (même si …), que pour susciter une vraie réflexion, un questionnement, et que je puisse à mon tour découvrir de nouvelles prises de vues des choses grâce à vos retours.

Je partagerai avec vous mes idées et parfois mes humeurs sur différents sujets, principalement liés à mon activité de coach mental, de formateur et de spécialiste de l’enseignement de toutes les formes d’hypnose, mais pas seulement, en m’autorisant à être parfaitement imparfait, je ferai des liens avec la pratique du coaching mental et l’hypnose, le coaching et le développement personnel et spirituel en général.

Parce qu’un Homme qui s’interroge est et reste un homme debout, même s’il se demande sérieusement si les pingouins ont des genoux.

Quelle que soit la nature de nos questionnements, un homme curieux est un homme vivant, et mieux un homme se questionne.  Moins il a de réponses tranchées, la vie étant un grand mystère, j’envie les bienheureux qui croient la tenir une fois pour toutes dans une boîte, un Tupperware, qu’ils en détiennent le mode d’emploi comme on monte un meuble IKEA !

Et comme l’a si bien formulé Martin Heidegger : « Déjà dans la façon de questionner parle l’Histoire ».

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager :